A l'origine, était une voie ferrée de Mazamet dans le Tarn à Bédarieux dans l'Hérault ouverte sur ce linéaire en 1889. Le service aux voyageurs a été fermé le 10 juillet 1972 et aux marchandises en 1987. Les conseils généraux des deux départements ont acheté l'emprise au couple SNCF/RFF pour la transformer en une magnifique voie verte qui relie aujourd'hui les deux villes. Petit bout par petit bout et commencé dans le départment de l'Hérault, le tracé cyclable est complet depuis 2013, même si en quelques endroits, la voie verte s'écarte du tracé de l'ancienne voie ferrée pour des fragilités d'ouvrages d'art (pont sur le Bureau après le hameau d'Ardouane avant Prémian ; deux viaduc dont un en acier entre Saint-Etienne-d'Albagnan et Olargues) ou des emprises utilisées à d'autres fins (usine d'engrais après Lacabarède).

Par un copier-coller à ma sauce, voici ce qu'en dit le parc naturel du Haut Languedoc : baptisée « Passa Pais » (prononcer « Passo Païs »), ce qui signifie en occitan « Passe-Pays » (on s'en doutait), la voie verte du Haut-Languedoc franchit la ligne de partage des eaux entre Labastide-Rouairoux (Tarn) et Courniou-les-Grottes (Hérault). C’est un passage du département du Tarn à celui de l’Hérault, et pour quelques mois encore avant leur (idiote et dispendieuse) fusion, de la région Midi-Pyrénées à la région Languedoc-Roussillon, de la vallée du Thoré à celles du Jaur puis de l'Orb, et d'un climat atlantique à un climat méditerranéen, même si les remontées méditerranéennes (notamment pluvieuses) peuvent largement déborder sur le versant atlantique, comme le prouve la tragique crue du Thoré en novembre 1999.

De Mazamet à Bédarieux, c'est donc 75 km sur une vraie voie verte, à savoir interdite à la circulation des véhicules motorisés.

JOUR 1 : Passapaïs de Mazamet à Olargues

 P1080157

le pont sur le Thoré au départ de la voie verte (dynamité en 1944)


 

P1080159

La voie verte côté atlantique


 

P1080160

Maison de garde-barrières n°39


 

P1080165

L'ancienne gare qui ne fait plus buvette


 

P1080166

A la sortie du premier tunnel avant Labastide-Rouairoux


 

P1080167

Dernière maison de garde-barrières du versant atlantique


 

P1080169

Un faon dans un champ avant le tunnel de la Fenille


 

P1080170

Tunnel de la Fenille (photo en roulant !)


 

P1080174

La source du Jaur à Saint-Pons de Thomières


 

P1080180

Olargues dans les lueurs du soir avec le massif du Caroux en arrière plan


Bilan de la journée de vélo : 54 km

 

JOUR 2 : Olargues - Béziers par la vallée de l'Orb

Nous commençons la journée par une petite visite d'Olargues à travers ses ruelles pentues et étroites et passons sur le pont roman.

Nous renfourchons les vélos à 10h au niveau de l'ancienne gare d'Olargues (altitude 182 m) et poursuivons quelques kilomètres sur la voie verte jusqu'à Mons-la-Triviale. Au centre ville de ce petit village animé ce dimanche matin, nous bifurquons et empruntons la route départementale puis une autre RD qui suit l'Orb jusqu'à Béziers.

P1080184

Pont du diable à Olargues


 

P1080185

l'ancienne gare d'Olargues


 P1080187

Le pont sur le Jaur de style Eiffel


 

P1080189

Dernière maison de garde-barrières à sur notre route à Mons


 P1080190

l'Orb au niveau du pont de la RD14 près de Tarassac : ci-dessus vue vers l'aval avec le moulin de Tarassac ;
ci-dessous vue vers l'amont avec le viaduc de la voie verte sur le ruisseau du Fréjo et le Caroux en arrière plan

P1080191


 

P1080193

Le village de Vieussan, perché sur les hauteurs de la colline


 

P1080194

Le pont sur l'Orb de la RD177 au pied de Vieussan


 

P1080199

Beau point de vue sur les gorges de l'Orb fréquentées par les canoës


P1080201

Roquebrun en rive gauche de l'Orb


 

P1080202

L'Orb à Roquebrun


 

P1080205

Pont sur l'Orb à Roquebrun


 

P1080217

Cesseson en rive droite de l'Orb

P1080215

Témoignage d'une crise de l'Orb à Cessenon