Oléron : la plus grande île de la métropole française après la Corse.

oleron_05

Oléron, ça commence par le pont : en service depuis 1966 (c'était alors le plus long de France avec près de 3 km), il est gratuit depuis 1991. Aussi, ça circule beaucoup sur l'île. Et encore, ce n'était pas la pleine saison touristique mais la fin des vacances d'avril et le pont du 1er mai. La voisine du Nord (Ré) aura bientôt le même problème avec la fin du péage en 2011.

oleron_095

Et avant le pont ? il y avait le bac ! et il reste des "vestiges" avec les pontons en béton de l'embarcadère. Qui, entre nous soit dit, sont une belle verrue dans le paysage. Autant le pont a un certain charme, encore plus avec les nouveaux candélabres (ci-dessous un soir de mai 2013), autant ces bouts de béton à l'abandon feraient bien d'être démontés.

 

P1030042

Le Fort Louvois. Il composait le système de défense de l'accès au port de la Rochelle.

oleron 104

100_6105

 

oleron_092Autre vestige mieux intégré au paysage et témoin d'une époque où le camion n'avait pas le monopole sur le transport : la gare !

Située à la pointe du Chapus, tout prêt de l'ancien embarcadère, elle n'est plus en service aujourd'hui.

La gare était le terminus d'une ligne en provenance de Paris-Austerlitz et permettait d'acheminer voyageurs et marchandises (dont les huîtres). L'évolution des transports et la construction du pont ont scellé son destin.

Le bâtiment a été restauré en 2004.

 

 

Mon "logement" : le camping du pigeonnier au Château d'Oléron, dans un mobilhome duo. Rien à redire. Tarif assez compétitif par rapport à d'autres régions touristiques à cette époque de l'année. Plutôt calme, à 10-15 minutes à pied du centre du village où on trouve tous les commerces et où la halle (produits de la mer, pain, fruits, légumes, fromages) est ouverte tous les jours (sauf le lundi).

la citadelle du château d'Oléron

P1030037

oleron 088

 

Le temps : ce coin de France (littoral de la Charente maritime) est le plus ensoleillé après l'arc méditerranéen. Ensuite, le ciel est plus dégagé sur l'île que sur le continent pourtant proche. Enfin, c'est une île, donc le vent ou la brise est fréquent(e).

oleron_01

 

Les paysages : l'ostréiculture est dominante et ça se voit, surtout au sud-est et à l'est de l'île. la pointe sud possède une belle forêt. La façade ouest est une longue plage de sable. Et la moitié nord est plus sauvage avec une belle forêt au nord-est et d'anciens marais salants au nord avec plein d'oiseaux. Côte villages, j'ai trouvé que ça faisait un peu vieillot. Les maisons aux volets bleus dominent (les volets verts, c'est pour Ré).

 

Comme la plupart des îles, elle a son phare : celui de Chassiron avec ses zébrures horizontales. La vue d'en haut est impressionnante au loin comme sur les jardins qui l'entourent.

oleron_068 oleron_060

 P1030029

oleron 061

 

Une île, c'est aussi un port, ici celui de La Cotinière. Situé sur la commune de Saint-Pierre-d'Oléron, c'est le principal port de pêche de l'île mais aussi du département (et de la région). La pêche est restée (relativement) artisanale avec une petite centaine de bateaux, qui pratique surtout la pêche côtière. D'après les chiffres de l'union des commerçants et artisans locaux, environ 5 000 tonnes de poissons (et crustacés) sont vendus à la criée du port. La criée a lieu deux fois par jour : 5h et 16h.

oleron 27

Autre port, à l'intérieur des terres, celui des Salines : les cabanes hostréicoles prennet de belles couleurs. A proximité, un marais salant a été remis en service depuis quelques années avec un saunier qui en exploite le sel.

P1030026

P1030023

 

oleron_03Les pistes cyclables : carton jaune pour la signalisation qui est pénible, sans continuité (dans bien des cas une direction indiquée sur un panneau disparaît du suivant), souvent trop tardive (pile à l'intersection), mal positionnée (sur le début de la piste dans une nouvelle direction, encore faut-il avoir pris cette nouvelle direction !) et avec un marquage au sol presque effacé. En dehors de ce point noir qui devient vite pénible, le réseau cyclable est bien maillé et ramifié. Parfois le long des routes fréquentées avec ou sans protection (barrière, rideau de végétation), parfois sur de petites routes peu fréquentées (fin avril début mai au moins), il est majoritairement en site propre avec des tronçons bitumés, en terre bien compacte ou chemin blanc peu gravillonné. Donc, c'est roulant... et plat (le point haut culmine à 12 m d'altitude je crois).

 

oleron 081

 

Fort Boyard : Construit pour protéger le port de la Rochelle, il n'au final jamais vraiment servi puisque les avancées de l'artillerie permettaient aux canons depuis les îles d'Aix et d'Oléron d'atteindre les navires passant entre les deux îles. Prison d'Etat puis abandonnée, il a retrouvé une seconde jeunesse avec l'émission télévisée qui porte son nom.

100_6111

 

Voie verte sur le continent, qui fait maintenant partie de l'itinéraire de la Vélodyssée. Elle emprunte une ancienne voie de chemin de fer qui reliaie le port du Chappus à Rochefort (?). On retrouve donc les bâtiments des anciennes gares et des ouvrages d'art comme l'ancien pont de la voie ferrée sur la Charente à proximité de ...

oleron 21

oleron 22

 

Rochefort, connu pour son arsenal et le bâtiment de l'ancienne corderie nationale, créée par Colbert sur les bords de la Charente.

oleron 13

Village fortifiée de Brouage : situé autrefois au bord de l'océan, c'était un grand port de commerce, notamment de sel. La mer s'est retirée, laissant la place à des marais et le port a périclité. Les rempart sont toujours présents avec les échauguettes.

oleron 26

oleron 25